Les mines de charbon

You are here : Accueil > Découvrir Les Touches > Tourisme > Les mines de charbon

Elles s'étendaient sur 2100 à 2200 hectares et dépassaient les limites géographiques de la commune. Il s'agissait de puits peu profonds creusés au hasard sur des affleurements houillers qui servaient essentiellement à la consommation courante. La production de ces mines était de de 2 à 300 hectolitres par jour.

Du charbon contenant des cendres était extrait. Il servait à la cuisson de la chaux et à la fabrication du coke (grâce à l'ajout de la houille anglaise).

Il y avait 2 puits principaux d'extraction à la Bourgonnière et à St Auguste de la Guérinière. Le puits de la Bourgeonnière a été fondé en 1838 et arrêté en 1848. Il était exploité au moyen d'une machine à vapeur de 10 chevaux, et sur 12 étages.

Il fut abandonné à cause d'un crin ou resserement des couches. Le puits de St Auguste, quant à lui, fut exploité de 1854 à 1875. Il avait 240 mètres de profondeur et produisait 200 hectolitres par jour. Les mines furent rattachées à partir de juin 1885 au réseau des chemins de fer.

Elles étaient promises à un succès. Mais...